Signature du projet Appui à la Relance institutionnelle le 1er décembre 2011

Ce projet, d’une durée de trois ans, et d’un montant de 800 000 euros (environ 2 milliards 240 millions d’ariary), signé le 1er décembre 2011 par le Premier ministre de la Transition , Omer Beriziky et l’ambassadeur de France , Jean-Marc Chataigner, a pour objet premier d’accompagner l’affermissement de la démocratie et la consolidation de l’Etat de droit en renforçant, d’une part, les capacités des assemblées parlementaires et en contribuant, d’autre part, à l’amélioration de la dépense publique dans deux départements ministériels en charge de secteurs sociaux prioritaires.

Un premier volet concerne l’appui au travail parlementaire, le projet œuvrera au :
- renforcement de la qualité du débat public ;
- à accroître la responsabilité de l’Etat dans la tenue des comptes ;
- à la mise en place de normes publiques débattues et acceptées démocratiquement.

Le second volet concerne la consolidation de la chaîne de la dépense publique dans deux ministères à vocation sociale, ceux de la santé et de l’éducation. Les objectifs seront :
D’optimiser la dépense des ressources publiques ;
Renforcer la relation entre institutions et population par une meilleure allocation des moyens ;
Diffuser de bonnes pratiques en vue d’améliorer la chaîne de la dépense publique.

Ce projet FSP « d’appui à la relance institutionnelle » s’inscrit dans le cadre des actions de la coopération franco-malgache et du concours de la France à la sortie de crise. Un assistant technique est mis à disposition des autorités malgaches afin de co-piloter ce projet en relation étroite avec le Secrétaire Général du gouvernement et les ministères de l’éducation et de la santé.

Singanture de la convention de financement du projet - JPEG

Dernière modification : 13/03/2013

Haut de page