Discours de l’Ambassadeur lors la Journée du Volontariat Français le 23 novembre 2013

Monsieur le Ministres des Affaires Etrangères

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les conseillers, directeurs et chefs de service,

Mesdames et Messieurs les Directeurs et coordonnateurs des organisations de volontaires à Madagascar,

Madame la Représentante Nationale de France Volontaires,

Mesdames, Messieurs,

Chers volontaires,

C’est un honneur pour moi d’être parmi vous aujourd’hui à l’occasion de cette 3ème Journée du Volontariat Français.
Vous pourriez me dire, pourquoi instaurer une JVF alors qu’il existe déjà une Journée internationale du volontariat ?

Cette journée est née de la volonté de la France de promouvoir les actions qu’elle soutient en matière de volontariat de solidarité internationale. Pour la France, le volontariat demeure une tradition de coopération, venant compléter son dispositif d’aide au développement. Ce volontariat français est encore peu connu et reconnu, pour autant il mériterait de l’être tant il contribue à une ouverture sur le monde de notre jeunesse.

Ma présence parmi vous témoigne de ma volonté de saluer ces milliers de jeunes Français, qui chaque année, s’engagent auprès de la population malgache. Le nombre de personnes souhaitant découvrir et participer au développement et à la solidarité internationale ne cesse d’augmenter. Dans une société en recherche de nouveaux repères, beaucoup de jeunes Français sont désireux de vivre une expérience utile, pour les autres et pour eux-mêmes. Parmi eux, beaucoup font le choix du volontariat car celui-ci est synonyme d’humanité, d’altruisme et d’échange, des valeurs que l’Etat français souhaite encourager et soutenir. Par ailleurs, la France est convaincue de l’efficacité et de l’utilité de ce volontariat œuvrant aux côtés des sociétés civiles de par le monde.

Je tenais donc à rendre hommage et à encourager l’action des volontaires français à Madagascar. Leurs missions sur le terrain contribuent au développement de la Grande Ile, participent à la construction d’un capital humain et concourent au renforcement des liens entre nos deux pays.

France Volontaires, opérateur de référence du Ministère français des Affaires Etrangères en matière de volontariat international d’échange et de solidarité, accompagne toutes ces initiatives.

Je profite d’ailleurs de cette occasion pour remercier toute l’équipe de FV et de son Espace Volontariats, pour l’organisation de cet évènement et pour le travail accompli tout au long de l’année.

Dans la perspective de la résolution prochaine de la crise que traverse Madagascar depuis près de 5 ans, les volontaires apporteront leur pierre à l’édifice de reconstruction du pays, en renforçant le dialogue social dans les milieux bénéficiant de leurs actions. Ainsi, il ne s’agira plus simplement du volontariat français ou international, mais aussi du volontariat national. Les Malgaches, déjà porteurs de ces valeurs et des pratiques du volontariat, seront, à n’en pas douter, en première ligne de l’édification de leur avenir.

C’est donc ensemble, volontaires français et volontaires malgaches, que nous poursuivrons l’aventure de la solidarité.

Dernière modification : 13/12/2013

Haut de page