Echanges avec les ONG françaises à Madagascar

L’Ambassadeur de France à Madagascar a reçu les représentants des ONG, fondations et associations françaises engagées dans le développement à Madagascar à la Résidence de France, mercredi 26 octobre 2016.

Objectif : instaurer un dialogue ouvert et des échanges constructifs avec les acteurs du développement.

Près de 50 représentants d’ONG œuvrant à Madagascar étaient présents à la Résidence de France mercredi 26 octobre 2016.

Au cours de ces échanges ayant balayé les différentes perceptives et attentes des ONG, l’Ambassadeur a rappelé le rôle essentiel que joue les organisations de la société civile dans le contexte de vulnérabilité actuel.

L’Ambassadeur a également tenu a réitérer tout le soutien de cette ambassade aux actions qu’elles mènent.

De gauche à droite : M. Etienne Léandre, Consul général de France à Tananarive, Mme Véronique Vouland-Aneini, Ambassadeur de France à Madagascar, Andrzej Rogulski, Conseiller de coopération et d'action culturelle
De gauche à droite : M. Etienne Léandre, Consul général de France à Tananarive, Mme Véronique Vouland-Aneini, Ambassadeur de France à Madagascar, Andrzej Rogulski, Conseiller de coopération et d’action culturelle
Maud Meyer

Maud Meyer
Série d'échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Série d’échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Série d'échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Série d’échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Maud Meyer
Série d'échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Série d’échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Maud Meyer
Série d'échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Série d’échanges avec les représentants des ONG françaises à Madagascar
Maud Meyer

‹ précédent | suivant ›

Focus sur les ONG françaises à Madagascar

A l’heure actuelle, plus de 200 ONG, associations et fondations étrangères œuvrant à Madagascar bénéficient d’un accord de siège avec le ministère des Affaires étrangères malgache. Sur ces 200 entités, près de 130 d’entre elles sont françaises (en 2015), chiffre auquel il convient d’ajouter plusieurs dizaines d’autres ONG et associations françaises actuellement non-recensées dans les bases de données du ministère des Affaires étrangères malgache.

Les organisations de la société civile françaises œuvrant sur la Grande Île interviennent dans des domaines très diversifiés tels que la protection sociale, santé, la formation/conseil, l’éducation et les œuvres socio-économiques mais aussi l’agriculture, l’environnement, etc. Cette variété de domaines d’intervention est la caractéristique prédominante de leur très fort dynamisme à Madagascar.

L’importance des associations confessionnelles - tant par leur nombre que par leurs interventions multiples et leur engagement politique - est aussi une particularité à Madagascar.

Comment se caractérise le soutien de la France ?

Il intervient à plusieurs niveaux :

  • A travers l’Agence Française de Développement et sa Direction pour le partenariat avec les ONG. Madagascar est le premier pays au monde en termes de financement d’ONG par l’AFD. En 2015, plus de 7 millions d’euros ont été alloués aux ONG à Madagascar, le tout réparti sur 17 projets.
  • Via le volontariat : les ONG, associations et fondations françaises bénéficient d’un dynamisme du volontariat international de grande ampleur.
    En 2016, 333 volontaires internationaux d’échange et de solidarité (dont 65 bénévoles sur chantier), 123 volontaires de solidarité internationale, 13 services civiques et 36 stagiaires conventionnés se sont engagés majoritairement pour des organisations de la société civile et non gouvernementale à Madagascar dans les domaines de l’éducation, de la sécurité alimentaire, de l’environnement et de l’action sociale.
  • Via l’appui des services de l’Ambassade et du Consulat général chargés des procédures d’état civil pour le personnel français expatrié ainsi que de l’attribution des visas.

La coordination de l’aide

La coordination de l’aide, enjeu majeur pour le développement d’actions pertinentes, a vu se développer ces dernières années plusieurs initiatives promouvant une meilleure coordination de l’aide apportée par les ONG, associations et fondations.

Depuis 2008, la base « Aid Management Plateform », gérée par Le Secrétariat Technique Permanent pour la coordination de l’aide (STPCA) sous l’autorité de la Primature malgache, centralise les données sur l’aide publique au développement à Madagascar. Les ONG françaises ont notamment été invitées à y inscrire leurs décaissements.

Dernière modification : 26/11/2016

Haut de page