Conseil Supérieur de la Transition - Entretien de l’Ambassadeur de France avec le Président.

Ce projet, d’une durée de trois ans, et d’un montant de 800 000 euros (environ 2 milliards 240 millions d’ariary) a pour objet d’accompagner l’affermissement de la démocratie et la consolidation de l’Etat de droit en renforçant, d’une part, les capacités des assemblées parlementaires et en contribuant, d’autre part, à l’amélioration de la dépense publique dans deux départements ministériels en charge de secteurs sociaux prioritaires.

Un premier volet concerne l’appui au travail parlementaire. Il œuvrera au renforcement de la qualité du débat public ; à accroître la responsabilité de l’Etat dans la tenue des comptes ; à la mise en place de normes publiques débattues et acceptées démocratiquement.

L'Ambassadeur de France et le président du Conseil Supérieur de la Transition

Dernière modification : 22/12/2011

Haut de page