Foire Internationale de Madagascar 2012 : une réussite

Après avoir été directement initialement géré par la Mission Economique de l’Ambassade de France, l’appui d’UBIFRANCE a évolué positivement à partir de la 6ème édition vers une labellisation UBIFRANCE de la FIM. Gérée maintenant directement par la FIM, cette labellisation a permis et va permettre des développements majeurs, notamment pour soutenir un positionnement significatif dans la présence, les échanges et l’installation d’un entreprenariat français multisectoriel dans l’espace économique malagasy.

JPEG

Allocution prononcée par l’Ambassadeur de France à Madagascar, Jean-Marc Châtaigner, à l’occasion de la Foire Internationale de Madagascar 2012 Vendredi 1er juin à 19 h 30 à la résidence de France

Mesdames et Messieurs les Présidents et Directeurs ainsi que tous les exposants de la FIM,
Chers Conseillères et Conseillers du Commerce Extérieur de la France,
Mesdames et Messieurs,
Cher Amis,

Nous sommes réunis ce soir pour célébrer le pavillon France à la Foire Internationale de Madagascar. Il s’agit de la 7ème édition de l’un des événements commerciaux les plus marquants de l’année à Madagascar et me dit-on de l’océan Indien.

JPEG

Cette manifestation confirme au fil des ans le dynamisme et l’internationalisation grandissante des entreprises locales et régionales. Elle confirme aussi l’intérêt porté à Madagascar par les entreprises de nombreux pays, pas seulement de la région mais aussi d’Europe, d’Asie et d’Afrique.Cette manifestation a aussi démontré qu’en dépit de la crise traversée par le pays, les affaires peuvent fonctionner. Cela a ajouté un défi à relever pour les organisateurs de la société Première Ligne dont je souhaite saluer ce soir la ténacité et l’acharnement..

JPEG

Les enjeux sont importants et connus de tous : malgré un environnement difficile il est essentiel de conserver les emplois et si possible en créer, attirer les investisseurs qui aideront Madagascar à se développer à long terme, tirer ce fabuleux pays vers le haut et aider ses habitants à sortir de la pauvreté. Les Chefs d’entreprises implantées ici, ou qui viennent de l’étranger, année après année, prouvent à Madagascar qu’ils lui sont attachés, qu’ils croient en son développement et ils attendent le retour à la croissance.

JPEG

Nous célébrons ce soir le pavillon France qui est presque devenu une institution ! Son histoire a démarré au tout début de la FIM, il y a 6 ans, grâce au travail du Service économique de cette Ambassade qui l’a lancé et porté pendant 4 années. Ce pavillon France réuni aujourd’hui plus de 80 entreprises, ce qui en fait l’une des plus importantes concentrations d’entreprises françaises à une manifestation à l’étranger. Oui les chiffres sont remarquables, et le directeur général d’Ubifrance venu le visiter il y a 3 ans m’avait dit avoir été impressionné en prenant conscience de la masse d’entreprises tournées vers ce pays. C’est alors que la labellisation a commencé, confiant à l’organisateur de la FIM le soin de gérer seul le pavillon France.

JPEG

Je remercie ici le travail de toutes celles et ceux qui ont œuvré pour la venue des entreprises de Mayotte, de la Réunion et de France métropolitaine. Je voudrais vous voir ici encore plus souvent si cela est possible !

JPEG

Un autre événement dans l’événement a eu lieu, je veux bien entendu parler de la signature de la convention de partenariat entre les Chambres de Mayotte, d’Antananarivo, d’Antsirabe et de Tuléar qui tiennent un stand commun avec la Chambre des métiers et de l’artisanat de Mayotte et ont ensemble fondé l’Assemblée Régionale des Chambres de Métiers et de l’Artisanat Mayotte Madagascar (A.R.C.M.A) dont j’ai eu l’honneur d’inaugurer le stand.

JPEG

Cette structure régionale a pour objectif de :
- promouvoir la coopération entre les artisans des deux îles ;
- participer au développement et à la modernisation du secteur de l’artisanat ;
- informer et former les artisans ;
- organiser des manifestations et/ou missions communes ;
- être une force de proposition ;

Cette structure attend d’être rejointe par ses homologues des autres îles de l’océan Indien. Mesdames et Messieurs, le message est donc passé !

JPEG

D’autre part, avec le pavillon France, nous avons cette année un autre très beau pavillon, celui de l’Ile Maurice dont je salue les représentants venus en nombre à la FIM. Nous sommes ravis de leur présence, moi le premier pour avoir souvent rappelé que la cohésion régionale et le développement régional constituent des enjeux clés pour Madagascar et les îles de l’océan Indien.

JPEG

Le concept d’ « Iles Vanille » est né dans le secteur du tourisme, bravo ! Mais le commerce entre îles de la région représente aujourd’hui seulement 3% du commerce extérieur de Madagascar, on arrive à 11% en ajoutant la zone Afrique. C’est trop peu ! Alors que plusieurs pays environnants affichent de bonnes croissances et sont capables d’absorber des flux plus élevés. Nous devons tous penser encore plus régional et global !

JPEG

J’adresse enfin le clin d’œil des organisateurs sur le développement durable et en particulier le respect de notre environnement. L’environnement, voilà une denrée de plus en plus rare et qui mériterait probablement d’être revalorisée comme l’a si bien formulé mon ami économiste Jean-Michel Sévérino à l’occasion de sa conférence, ici à Tananarive il y a deux jours. Je suis convaincu qu’un développement profitable à long terme pour tous passe nécessairement par cette préoccupation. Mais cela ne se limite pas à une pensée écologique, il s’agit tout autant des questions sociales, d’alimentation, de santé, et d’éducation pour lesquelles cette Ambassade et nos partenaires se battent chaque jour. En ce sens, je partage aussi son point de vue sur le fait que les questions écologiques et les questions sociales sont éminemment devenues des questions macroéconomiques. Dans un pays comme Madagascar, plus qu’ailleurs encore, elles prennent un sens particulier et je salue ce soir les efforts des nombreuses entreprises présentes qui mettent en place des actions citoyennes, et vous encourage à poursuivre dans cette voie.
Mesdames, Messieurs, Cher Amis, je souhaite longue vie à la FIM et longue vie au pavillon France et vous invite à lever votre verre.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 05/06/2012

Haut de page