Formation au portrait-robot pour la Gendarmerie Malgache : N’est pas Sosie qui veut... 

Du 11 au 13 décembre 2013, 12 gendarmes et 4 policiers malgaches ont effectué une initiation à l’utilisation d’un logiciel permettant de réaliser des portraits-robots. Une formation qui vient clôturer une année riche en matière de coopération régionale menée avec le commandement de la gendarmerie de La Réunion.

JPEG

Souhaitée par la direction de la police judiciaire de la gendarmerie et son directeur le colonel RANDRIANARIMANANA Mosesy, cette formation a rassemblé 16 officiers et gradés issus de la filière judiciaire, qui représentaient l’ensemble des sections de recherche criminelle de la Gendarmerie ainsi que de la Police Nationale de la capitale.

Cette formation, dispensée par les adjudants-chefs DEROZE et HOYAUX, patrons d’unités de recherche sur l’île de La Réunion, a permis de découvrir la complexité de la réalisation d’un portrait-robot. Confrontées à des temps d’observation plus ou moins courts, les victimes potentielles ne retiennent pas forcément les mêmes points caractéristiques du visage de l’auteur présumé et la restitution sur un écran d’ordinateur demande beaucoup de maîtrise et d’écoute de la part de l’enquêteur judiciaire.

La cérémonie de clôture a permis au lieutenant-colonel NICOT, chef du détachement gendarmerie de coopération, de rappeler la forte implication en 2013 de la coopération française aux cotés des unités de la Grande Ile dans le domaine de la police judiciaire, tant par les formations effectuées que par le matériel de police technique et scientifique fourni. Les événements tragiques récents démontrent toute l’importance de cet engagement aux cotés des forces de sécurité Malagasy.

Dernière modification : 19/12/2013

Haut de page