François Goldblatt, nouvel Ambassadeur de France à Madagascar, remet ses lettres de créance le mercredi 23 janvier 2013

Nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République de Madagascar par un décret daté du lundi 14 janvier 2013, François Goldblatt a remis le mercredi 23 janvier 2013 la copie figurée de ses lettres de créance au Ministre des affaires étrangères, Pierrot Rajaonarivelo, puis ses lettres de créance au Président de la Transition, Andry Rajoelina.

JPEG - 76.3 ko
François Goldblatt et le Ministre des affaires étrangères, Pierrot Rajaonarivelo
JPEG - 169 ko
François Goldblatt et le Président de la Transition, Andry Rajoelina

A l’issue de cette cérémonie, le nouvel Ambassadeur de France à Madagascar a déclaré : " Je suis fier, très heureux et très honoré. Une lourde et dense mission m’attend puisque les relations franco–malgaches sont intenses. Il y a beaucoup à faire, beaucoup à entreprendre, sur le plan politique, sur le plan économique, social, culturel, sur le plan du développement et du retour de Madagascar sur le chemin de la prospérité ".

Au sujet du processus électoral à venir, il a ajouté : " Nous avons parlé du processus électoral avec le Président de la Transition. Ce dernier m’a fait part de son intention de soumettre à la communauté internationale l’idée évoquée lors de sa déclaration de la semaine dernière par laquelle il a annoncé ne pas se porter candidat à ce scrutin. Il a suggéré une modification du calendrier électoral, tout en respectant les dates, de mai à juillet 2013, mais en intervertissant l’ordre des élections présidentielles et législatives. J’ai pris note et écouté avec beaucoup d’attention ses arguments. Le Président de la Transition aura d’autres contacts avec de hauts responsables de la communauté internationale dans les semaines à venir, et c’est un sujet que la France va suivre avec beaucoup d’attention. "

Concernant le financement des prochaines élections à Madagascar, François Goldblatt a confirmé la contribution de la France : " Il y a eu, et il y aura des aides, à la fois directes de la France, et des aides de la France via ses contributions au budget de l’Union Européenne. Nous sommes tombés d’accord la semaine dernière sur un montant de 11,9 millions d’euros qui va être mis au service de la préparation du processus électoral. Nous tenons à ce que les élections se passent bien, c’est-à-dire de manière ouverte, transparente et pacifique. Il s’agit de tout faire pour que Madagascar réussisse sa réinsertion dans la communauté internationale de manière pleine et entière. Et pour cela, il va de soi que les élections doivent être un succès. Il y a eu, grâce à la décision exemplaire du Président de la Transition la semaine dernière, une clarification qui était attendue, qui était bienvenue et qui va permettre au processus électoral, nous l’espérons, de se dérouler dans les meilleures conditions possibles. La décision du Président de la Transition a été saluée par les autorités françaises à tous les niveaux. Ce renoncement est un effort considérable. C’est une façon de permettre à Madagascar de passer à une nouvelle page et de retrouver le chemin de la clarification politique et du retour à l’ordre constitutionnel. "

>> Consulter la biographie de Son Excellence M. François Goldblatt

JPEG - 183.6 ko
Arrivée du nouvel Ambassadeur de France à Madagascar
De gauche à droite : Laurent Polonceaux, Consul général de France à Tananarive - François Goldblatt, Ambassadeur de France à Madagascar - Jérôme Bresson, Premier conseiller - Claude Blévin, Deuxième conseiller

Dernière modification : 24/01/2013

Haut de page