Inauguration de la crèche solidaire Aïna

Ce vendredi 9 mars a eu lieu l’inauguration de la crèche solidaire Aïna, à Isotry. Aïna Enfance et Avenir, association réunionnaise, partenaire technique de l’ambassade de France, gère aujourd’hui trois sites d’accueil d’enfants, à Isotry, Malaza et Lanière.

JPEG

La crèche solidaire d’Isotry poursuit un objectif de prévention de l’abandon et de réinsertion sociale. Par le soutien des réseaux de solidarité réunionnais, français et malgaches, des formations relatives à l’hygiène, la nutrition, l’alphabétisation, ainsi que de nombreuses formations professionnelles sont dispensées à 30 jeunes mamans, afin qu’elles puissent prendre en main leur avenir. L’association garde et soigne leurs 31 enfants au sein de la crèche pendant la journée.
Etaient présents à l’inauguration le Directeur de la Protection de la Famille et de l’Enfance du Ministère de la Population et des Affaires Sociales (maitre de cérémonie) la responsable de la protection de l’enfance au sein de la CUA (Communauté Urbaine d’Antananarivo), le chef du Fokontany d’Isotry, les directrices des Fondations partenaires Elle et Air France, le parrain de l’association Aïna, l’artiste réunionnais David Sicard, ainsi que tous les bénévoles et salariés de l’association Aïna. Le ministre de la Sécurité Intérieure a également assisté à l’inauguration en tant que membre de l’association.

JPEG

Le Consul Général de France, accompagné de la volontaire de l’adoption internationale et de la protection de l’enfance, ainsi que de la volontaire chargée du suivi des ONG, a rappelé l’importance de la mise en place d’une telle structure pour lutter contre l’abandon d’enfants et l’insertion professionnelle des mères célibataires. Il a exprimé son respect à l’égard de la détermination des co-présidentes d’Aïna Enfance et Avenir, Mme Charbonnier et Mme Boursier, tout en saluant l’initiative du ministère de la Population et des Affaires Sociales d’avoir mis ce local de 200m2 à disposition de l’association.

JPEG

Les alternatives à la prévention de l’abandon des enfants représentent un des objectifs défendus par la CLH 93, ratifiée par Madagascar en 2004.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 12/03/2012

Haut de page