L’association Grandir Dignement reçoit le prix des droits de l’Homme de la République française pour 2013

Le 12 décembre 2013, Thierry Repentin, ministre délégué chargé des affaires européennes, a remis au Quai d’Orsay le prix des droits de l’Homme de la République française pour 2013. L’association Grandir dignement, récompensée pour ses projets de prise en charge des détenus mineurs à Tananarive, est l’une des cinq associations distinguées cette année.

Grandir Dignement est une association française intervenant depuis 2009 auprès des mineurs en détention à Madagascar. Ses différentes actions visent à améliorer les conditions de vie et à favoriser la réinsertion des mineurs en détention, environ 200 jeunes âgés de 9 à 18 ans.

Le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France a apporté son concours à plusieurs projets de l’association.

Ce prix, décerné par la commission nationale consultative des droits de l’Homme, récompense des actions et des projets de terrain portant sur la promotion et la protection des droits de l’Homme. Le réseau diplomatique français est associé à l’organisation de ce prix en recueillant et en identifiant les candidatures partout dans le monde.

PNG - 654.6 ko
Thierry Repentin remet le prix à Hélène et David Muller, fondateurs de l’association Grandir Dignement.

Soutien du SCAC pour la mise en place du nouveau projet de Grandir Dignement

PNG

Le SCAC apporte son concours à la mise en oeuvre du nouveau projet de Grandir Dignement.

Fin 2013, une subvention de 20 000 euros a été attribuée afin d’accompagner la mise en place d’un collectif d’associations chargé de promouvoir des conditions de détention adaptées aux spécificités des mineurs sur l’ensemble du territoire malgache, c’est-à-dire pour :

- La réalisation d’un état des lieux de la détention des mineurs à Madagascar en collaboration avec l’administration pénitentiaire ;
- L’identification des partenaires locaux au sein des établissements pénitentiaires et la création d’un collectif d’organisations de la société civile ;
- Le renforcement des compétences de ces organisations.

Ce projet s’inscrit complémentairement au programme ( période 2013-2015) de l’Union européenne « Défense des Droits de l’Enfant dans les établissements pénitentiaires pour mineurs ».

Pour en savoir plus sur les projets de l’association : http://www.grandirdignement.org/

Dernière modification : 18/12/2013

Haut de page