La COI ouvre un Bureau de liaison à Madagascar

Le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), Jean Claude de l’Estrac, a procédé ce vendredi 22 mars 2013 à l’ouverture officielle du Bureau de liaison de la COI à Antananarivo, Madagascar.

JPEG

La cérémonie s’est déroulée au ministère des Affaires étrangères de Madagascar, en présence d’Omer Beriziky, Premier ministre de la Haute autorité de Transition de Madagascar, de Rasoloson Dolin, Président du Conseil supérieur de la Transition, de membres du gouvernement malgaches, du chef de la diplomatie comorienne et Président du Conseil de la COI, Mohamed Bakri, des représentants des pays membres de la COI, du corps diplomatique et des partenaires au développement. Cette initiative, conformément à la décision prise lors du 28ème Conseil des ministres de la COI, le 17 janvier dernier aux Seychelles, vise notamment à renforcer le rôle diplomatique de la COI à Madagascar pour accompagner le processus de sortie de crise.

JPEG

Cet évènement a permis de mettre en avant les espoirs que fondent les pays de la région dans le retour de l’Etat malgache à l’ordre constitutionnel. Le premier tour des élections présidentielles est prévu le 24 juillet 2013 Le deuxième tour de la présidentielle et les élections législatives auront lieu le 25 septembre et les élections communales le 23 octobre 2013.
Jean Claude de l’Estrac a réitéré sa confiance dans la capacité de la Grande Île à rejoindre la voie de la stabilité et de la prospérité : « Nous sommes venus dire aux autorités et à la population de Madagascar que nous croyons en leur volonté et leur capacité de résoudre les problèmes secondaires de la compétition politique pour se consacrer au devoir exaltant et prioritaire du développement et de la croissance », a-t-il déclaré.

JPEG

La COI assure dorénavant une présence politique en soutien aux organisations régionales engagées dans le processus de sortie de crise conformément à la Feuille de route. Pour le Président du Conseil de la COI, cet « évènement sans précédent » démontre que la COI « adopte une nouvelle stratégie de résolution des conflits et crises pour la stabilité politique et économique de la région ».

Le Bureau de liaison sera dirigé par l’Ambassadeur Claude Morel qui a présenté, ce matin, sa lettre de cabinet à Pierrot Rajaonarivelo, ministre des Affaires étrangères de Madagascar.

Chaudement accueilli par le Premier ministre de la Transition, Claude Morel, diplomate de carrière seychellois, pourra s’appuyer sur sa solide connaissance de la région pour assumer les responsabilités de porte-parole de la COI à Madagascar. Ambassadeur de son pays à Pretoria, en Afrique du Sud, il est également bien introduit auprès de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC). Il a été mis à la disposition de la COI à la demande du Secrétaire général.

« Madagascar est la chance de l’Indianocéanie ! » La formule résume l’immense potentiel de ce pays et le rôle de tremplin qu’il est amené à jouer pour l’avenir de toute la région. Deux chiffres suffisent pour s’en convaincre : Madagascar concentre 90% des terres arables de l’espace COI et 95% de sa population, dont la moitié a moins de 20 ans.

C’est pourquoi l’Indianocéanie doit pouvoir compter sur une Grande Île stable, industrialisée, compétitive et ouverte sur le monde pour sa sécurité et sa souveraineté alimentaire et son développement. D’ailleurs, dès lundi, la COI réunit des investisseurs et des officiels de la région, à Mahajanga, autour d’un projet concret de production et de commercialisation de produits agricoles destinés à l’ensemble de la région.

(Communiqué émis par la COI)

Dernière modification : 22/03/2013

Haut de page