Service de Coopération et d’Action Culturelle

Le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) est le service qui au sein de l’Ambassade est chargé de mettre en œuvre la coopération et l’aide publique au développement dans les domaines de compétences relevant de la Direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international du Ministère des affaires étrangères et du développement international.

JPEG

Pour contacter le SCAC de l’Ambassade de France à Madagascar :

Catherine BARRABES

Secrétaire du SCAC

catherine.barrabes@diplomatie.gouv.fr

(00 261) 20 22 398 24


Le service de coopération et d’action culturelle

Le Conseiller de coopération et d’action culturelle, conseiller pour les questions de coopération auprès de l’Ambassadeur, responsable du service de coopération et d’action culturelle est aussi Directeur de l’Institut Français de Madagascar depuis la mise en place de la réforme (fusion SCAC/IFM) du dispositif de coopération au 1er janvier 2012. Quatorze experts techniques internationaux sont en poste dans des institutions ou départements malgaches tout en relevant de la tutelle du SCAC.

Le Conseiller de coopération et d’action culturelle, conseiller pour les questions de coopération auprès de l’Ambassadeur, responsable du service de coopération et d’action culturelle est aussi Directeur de l’Institut Français de Madagascar depuis la mise en place de la réforme (fusion SCAC/IFM) du dispositif de coopération au 1er janvier 2012.

Par ailleurs, 14 experts techniques internationaux sont en poste dans des institutions ou départements malgaches tout en relevant de la tutelle du SCAC.

JPEG

L’Institut Français de Madagascar (IFM) intervient dans les secteurs culturels, enseignement supérieur, recherche et enseignement du français ainsi que sur les questions relatives à la Francophonie.

L’Espace Campus France Madagascarest un service de l’Institut Français de Madagascar rattaché à l’Ambassade de France.

Le SCAC travaille en coordination étroite avec l’Agence Française de Développement , opérateur pivot de la coopération dans la mise en œuvre de l’aide publique française au développement qui, à Madagascar, a représenté un montant de 78 M € en 2015

JPEG

Axes prioritaires de la coopération

Les axes prioritaires de la coopération française, qui avaient été définis dans le cadre du DCP signé en juin 2006, restent inchangés à ce jour :

1) Quatre secteurs de concentrations (opérateur pivot AFD)

- L’éducation, avec notamment l’amélioration du système d’information et de pilotage de la politique éducative, le renforcement de la qualité de l’enseignement, la rénovation et le développement des infrastructures éducatives, ainsi que le développement de la formation professionnelle ; l’appui à l’enseignement du français relève plus spécifiquement des compétences du SCAC/IFM ;

- Le développement rural, avec l’appui à la formulation des politiques agricoles, la diversification de la production et des exportations et le développement de systèmes de production compatibles avec la gestion durable des ressources naturelles ;

- Le développement des infrastructures, avec comme principaux thèmes le développement des infrastructures urbaines, en particulier dans le « grand Antananarivo », et l’énergie, l’accès à l’eau et l’investissement ;

- La santé, en privilégiant le renforcement des politiques publiques de santé, l’accès de la population à des soins de qualité et la lutte contre le VIH/SIDA et les maladies transmissibles ; le SCAC/IFM intervient dans ce secteur en appui à l’enseignement supérieur dans le domaine de la santé et en accompagnement du pilotage des fonds mondiaux et de l’initiative 5% qui a permis de renforcer l’expertise française en santé .

2) Trois domaines « transversaux » de partenariat (SCAC/IFM)

- Appui à la gouvernance et renforcement de l’Etat de droit, avec des appuis spécifiques en matière de Justice et de renforcement des capacités institutionnelles, en particulier au niveau des Finances publiques, et des actions venant en appui au processus de décentralisation et à la réforme foncière.

Le renforcement de la coopération décentralisée et la participation de la société civile au développement sont encouragés ; le SCAC (deux ETI postés au Ministère de Décentralisation) suit et accompagne les actions portées par les collectivités territoriales françaises à Madagascar dans le cadre de leurs partenariats avec des collectivités malgaches ; le SCAC apporte un appui aux ONG locales (projets FSD) tandis que l’AFD est en charge de l’accompagnement des ONG françaises intervenant à Madagascar.

- Renforcement des capacités ; appui à l’enseignement supérieur et à la recherche, en visant plus particulièrement la rénovation des enseignements supérieurs et de la recherche, et le développement de formations professionnalisantes, en partenariat avec les universités et les instituts de recherche ; le SCAC, dans son domaine de compétence transversal : appui à la recherche, veille à la coordination et la cohérence de la politique de coopération française dans ce secteur où interviennent les organismes de recherche installés à Madagascar (CIRAD, IRD, Institut Pasteur).

- Appui à la diversité culturelle et à la francophonie ; avec l’appui à l’enseignement du et en français à Madagascar, l’enrichissement de l’environnement culturel et l’appui à la création culturelle.

JPEG

Le SCAC est en charge du suivi des activités du réseau de l’Alliance française de Madagascar (29 alliances dans tout le pays) en relation avec le Délégué Général des Alliances françaises).

JPEG

Il assure, par délégation de l’Ambassadeur et avec le soutien de la Conseillère adjointe de coopération et d’action culturelle et en ce qui concerne l’enseignement primaire français, celui de l’Inspecteur de l’éducation nationale, le suivi des établissements d’enseignement français (réseau AEFE) : en gestion directe (Lycée français et écoles françaises de Tananarive), conventionnés et homologués (24 établissements en 2016).


Information sur les bourses d’études du SCAC

Les bourses d’études du gouvernement français, en faveur de candidats de nationalité malgache, proposées par le SCAC s’inscrivent obligatoirement dans le cadre d’un projet de coopération franco-malgache.

Ces bourses font l’objet d’appels à candidatures sur le site : http://www.coopuniv-frmg.org/ et sur le site dédié aux candidatures : http://boursesfrance.mesupres.gov.mg

Dernière modification : 31/10/2016

Haut de page