Visite d’une délégation du Grand Lyon à Madagascar du 26 janvier au 6 février 2013

Une délégation du Grand Lyon composée de M. Jean Paul Colin, Vice-président du Grand Lyon chargé de la politique de l’eau, M. Claude Presle, directeur de l’eau du Grand Lyon, Mme Angela Lanteri, responsable solidarité internationale de la direction de l’eau du Grand Lyon, M. Bernard Michellon, représentant de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, s’est rendue à Madagascar du 26 janvier au 6 février.

L’essentiel du programme a porté sur les visites de projets, les rencontres avec les différents partenaires et élus malgaches et la réunion du comité de pilotage.

JPEG

La communauté urbaine du Grand Lyon est engagée depuis 2002 dans un programme ciblé de coopération dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, couplé à un renforcement des capacités locales dans la Région Haute Matsiatra. Les modalités d’intervention reposent sur un partenariat avec les communes via des transferts de capacités et un appui financier directs. Les actions s’articulent autour de :
-  la planification (Système d’Information Géographique et Plans Communaux de Développement Eau et Assainissement) ;
-  la gestion et la rénovation des services eau et assainissement ;
-  la formation des autorités locales et des étudiants via les stages et échanges entre l’ENTPE et les écoles d’ingénieurs de Lyon ;
-  le développement de l’accès à l’eau et à l’assainissement.
Les autorités locales (communes bénéficiaires, services techniques déconcentrés du Ministère de l’Eau, Direction du Développement Régional de la Région Haute-Matsiatra) sont directement impliquées dans les différentes étapes des projets et une relation de confiance s’est instaurée entre les partenaires.

9 communes rurales et 3 communes urbaines de la Région Haute-Matsiatra bénéficient des programmes du Grand Lyon : Fianarantsoa, Ambalavao, Alakaminsy Itenina, Sambahavy, Isorana, Ambohimhasoa , Lalalanindro, Ivoamba, Anjoma, Vohitrafeno, Nasandratony, Vohiposa.

La démarche du Grand Lyon, qui contribue au renforcement de la maîtrise d’ouvrage communale, favorise la co-construction des projets en lien direct avec les autorités locales, participe au transfert de compétences et permet la réalisation de projets concrets qui répondent au besoin des populations, mérite d’être soulignée et diffusée plus largement auprès des ministères sectoriels et des partenaires de la coopération décentralisée.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 15/01/2014

Haut de page