La France s’engage en faveur de la lutte contre la malnutrition infantile à Madagascar : signature d’une convention entre l’AFD et Nutri’zaza le 2 avril 2013

Mardi 02 avril 2013, en présence de l’ ambassadeur de France à Madagascar, l’Agence Française de Développement (AFD) a signé une convention de financement de 900 000 € avec l’entreprise Nutri’zaza dans le cadre de son appui à la lutte contre la malnutrition infantile à Madagascar.

JPEG - 61.7 ko
Signature de la convention entre le directeur de l’AFD (à g.), et le directeur du GRET (à d.) en présence de l’ambassadeur de France (au centre).

Madagascar est un des pays au monde les plus durement touchés par la malnutrition infantile, avec 50 % des enfants de moins de 5 ans présentant un retard de croissance, 42 % souffrant d’insuffisance pondérale et 13 % de malnutrition aiguë.

C’est dans ce cadre qu’est né en 1994 le projet Nutrimad, porté par l’ONG française GRET, qui a mis en place des centre de conseils d’éducation nutritionnelle et de fourniture d’aliments adaptés pour les bébés – les hotelin-jazakely – dans lesquels est distribuée la Koba Aina (complément alimentaire fabriqué localement par l’entreprise TAF) à un prix abordable pour les couches défavorisées.

JPEG

Depuis sa création, ce projet a été financé par des subventions récurrentes, notamment de l’Union Européenne, de la coopération française et de l’Unicef.

Afin de pérenniser les activités menées, les porteurs de projet ont décidé de passer d’une logique associative à une logique entrepreneuriale à travers la création d’une entreprise sociale :
Nutri’zaza. Créée en février 2013
, cette entreprise a pour mandat de poursuivre le développement du réseau des hotelin-jazakely en l’étendant progressivement à l’ensemble des centres urbains de Madagascar et la commercialisation de la Koba Aina dans les réseaux d’épiceries du pays et auprès des réseaux sociaux (ONG, associations caritatives ou projets de développement).

Nutri’zaza vise ainsi à concilier 2 objectifs :
- un objectif social de lutte contre la malnutrition, au service de la couche la plus défavorisée de la population.
- un objectif d’autonomie financière dans une perspective de pérennisation des activités. La viabilité économique de l’entreprise devrait être atteinte au bout de la 4ème année d’exercice, après le déploiement du réseau sur une 30aine de communes, la mise en place de 60 hotelin-jazakely supplémentaires, et la distribution de 150 000 repas au moins par mois. Les bénéfices réalisés seront réinvestis dans l’entreprise.

JPEG

L’entreprise a pour originalité de regrouper autour de la table des actionnaires aux profils différents  :
- l’Ong Gret, concepteur et porteur de l’innovation, qui a réalisé les tests à l’échelle pilote,
- des investisseurs solidaires, provenant du monde de la finance solidaire (Investisseur et Partenaire pour le Développement (I&P Développement), Solidarité Internationale pour le développement et l’investissement (SIDI)), du monde de l’entreprise « classique » malgache (TAF, le producteur local de la Koba Aina) et de la société civile (l’APEM, Association pour la Promotion des Entreprises Malgaches).

L’AFD accompagnera le démarrage de cette entreprise sociale à travers une subvention de 900 000 €, qui contribuera à :
- atteindre l’équilibre budgétaire et comptable de l’entreprise au cours des 4 premières années d’existence
- renforcer les capacités de l’entreprise à travers le financement d’une assistance technique réalisée par le GRET pendant cinq ans.

>> Consulter l’article "Nutri’zaza, le social business contre la malnutrition à Madagascar" sur le site web du GRET

>> Cliquez ici pour accéder au site web de l’AFD à Madagascar

Dernière modification : 09/04/2013

Haut de page